🚚 Covid19 : Nos services et livraisons sont toujours assurées

Obésité morbide : comment réussir à perdre du poids ?

Le phénomène d’obésité est identifiable dans de nombreux pays dans le monde. En 2017, la France compte 7 millions de personnes obèses. Le surpoids et l’obésité sont sources de nombreuses maladies. L’obésité morbide, quant à elle, est même responsable de la mort de nombreuses personnes. Si vous souffrez de l’obésité morbide, parcourez votre lecture.

 

Surpoids, obésité, obésité morbide : définition

Un adulte qui a un IMC (indice de masse corporelle) en dessous de 19 souffre d’une insuffisance pondérale. Si son IMC oscille entre 18,5 et 24,9, son poids est considéré comme normal. Mais si cet IMC varie entre 25 et 30, il est en surpoids. L’obésité modérée, c’est lorsque l’IMC est entre 30 et 35. Avec un IMC entre 35 et 40, la personne est sujette à une obésité sévère. Au-delà de 40, elle souffre d’une obésité morbide.

 

Les principaux facteurs de l’obésité morbide

Certains organismes mondiaux mènent une étude axée sur les facteurs potentiels de l’obésité morbide. La prédisposition génétique est responsable de la surcharge pondérale. Si les membres de votre famille ou certains d’entre eux sont obèses, vous avez une susceptibilité à l’excès de poids.

Chez certaines personnes, l’arrivée de la ménopause est aussi responsable de la prise excessive de poids. Chez d’autres, une sédentarité accrue est montrée du doigt comme facteur de l’exposition à l’embonpoint. Un environnement défavorable figure au palmarès des causes de l’obésité. L’obésité peut émaner aussi du stress chronique. Certaines personnes obèses prennent souvent des médicaments antidépresseurs. Il se peut que l’arrêt brusque du tabac accentue le surplus de poids. Les problèmes psychiques entraînent parfois l’excès de poids.

 

Les conséquences de l’obésité morbide

Nombreuses sont les conséquences de l’obésité morbide. Elles peuvent être l’épiphysiolyse, l’hirsutisme, la lithiase vésiculaire, l’hypertension artérielle. L’adiposité déclenche aussi des accidents cardio-vasculaires. Elle entraîne même de l’insuffisance veineuse et du défaut de fertilité. L’arthrose est l’une des conséquences de l’excès de poids. Les personnes corpulentes contractent parfois la fibrose du foie, le reflux gastrique, l’incontinence urinaire, la hernie hiatale.

L’accident vasculaire cérébral et la stéatose hépatique figurent parmi les mauvaises conséquences de l’obésité morbide. La surcharge pondérale peut provoquer divers problèmes psychologiques : perte d’estime de soi, anxiété et dépression. Cette dernière est la plus courante chez les personnes obèses. Car elles subissent des discriminations sociales diverses. L’excès de poids engendre certaines complications psychosociales : isolement, absentéisme, agoraphobie.

 

Adopter une bonne attitude, premier pas vers l’amincissement

Pour remédier à l’obésité morbide, vous devez commencer par soigner votre mal-être mental. Veillez à rééquilibrer votre estime de vous. Ne prenez pas à cœur toutes les discriminations dont les mauvaises personnes font à l’encontre de vous. Ne vous isolez jamais.

Plus vous vous isolez, plus vous perdez votre estime de vous, et plus vous tombez dans les fringales. Boostez votre confiance en vous. Fuyez l’esprit de perfection. Donnez-vous le droit à l’erreur. Oubliez les passés décourageants, s’il y en a. Ne vous comparez pas aux autres ; soyez vous-même. Relevez des défis. Relativisez. Bref, fixez-vous des objectifs et pensez positif.

 

Booster la motivation pour la perte de poids

La motivation s’impose indispensable en perte de poids. Gardez en tête que seul le démarrage qui s’avère difficile. Focalisez-vous sur votre succès du futur. Ne faites pas compagnie avec les personnes négatives. Elles vous découragent, disant que vous ne parviendrez pas à maigrir. Entourez-vous des bonnes personnes. Faites des activités ludiques avec elles. Le soutien de vos proches vous est d’une grande utilité.

Dites-leur de vous épauler dans tout ce que vous faites. Cuisinez avec eux. Vos habitudes alimentaires, vous les changez. Ne procédez pas aux changements brusques, qui réduisent votre motivation. Commencez par faire des petits changements. Le début, vous pouvez échouer. Mais ne résignez pas. Si vous essayez, c’est un bon début.

 

Soigner les maladies liées à l’obésité morbide

Vous le savez : l’obésité morbide s’accompagne de certaines maladies. Les soigner est un bon geste à adopter. Il se peut vous ne soyez pas sujet à toutes les maladies liées à l’excès pondéral. Veillez pourtant à savoir si vous souffrez de l’hypothyroïdie, du microbiote intestinal, du diabète du type II, des hyperlipidémies ou des dyslipidémies. Il est aussi fort probable que vous contractiez une apnée du sommeil. Cette maladie est responsable de l’hypoventilation.

Avec cette maladie, l’oxygène parvenu à votre cerveau est insuffisant. Par conséquent, votre cœur bat la chamade tout au long de la nuit. Ce qui empêche le sommeil réparateur. Un sommeil non réparateur ou non profond est responsable de l’adiposité. Pour remédier à l’apnée du sommeil, faites-vous soigner par les spécialistes suivants : un pneumologue, un neurologue, un psychothérapeute, un ORL, un neurologue et un ORL.